Image comestible, le seul choix possible ?

Source: Pinterest

 

Image comestible, le seul choix possible ?

Quand on fait des gâteaux, vous devez savoir que toutes les idées sont bonnes à prendre. Il n’y a pas qu’une seule et unique technique qui vous permettra d’arriver à votre objectif et c’est encore plus vrai quand on parle d’image sur un gâteau. Je suis certaine que vous avez déjà entendu parler des images comestibles, mais qu’en est-il des images réversibles? Savez-vous non seulement de quoi je parle en ce moment? Si vous débutez tout juste, je suis certaine que non. Pas de panique, je vous en parlerai de long en large au fil de cette lecture.

 

 

Les images réversibles… Qu’est-ce que c’est ?

Les images réversibles sont en fait, des images créées à partir du décalque d’une image. Un peu comme si vous feriez du dessin, mais cette fois-ci ce sera soit en crème au beurre, soit en glace royale. Nous utilisons les images réversibles bien souvent soit en alternative, soit pour une question d’allergie, peut-être par commodité, ou aussi cela pourrait être par moyens financiers.

Les images comestibles, ce n’est pas excessivement cher mais si vous calculez (disons ici au Québec) vous paierez 9,99$ pour une image de basse qualité dans une épicerie. Sinon, ce sera entre 12 et 15$, sans parler de la livraison, où vous devrez aller la chercher ce qui nécessite encore une fois des frais supplémentaires. Quand vous faites un gâteau, vous devez payer les ingrédients et si ce n’est que pour la famille, vous ne serez alors peut-être pas aussi habituée qu’une pro du Cake Design (ce qui engendra alors des pertes donc, plus de frais). Si vous voulez des informations sur les images comestibles, vous pouvez lire mon article sur le sujet. Donc voilà, c’est le pourquoi j’aimerais vous parler un peu plus des images réversibles. En fait, le seul coût que cela vous apportera sera l’impression (couleur ou pas) d’une image que vous voudrez recopier en crème. Simple non?

Comment les créer

Pour faire une image réversible, c’est super simple. Si vous la faite en crème au beurre, vous devrez vous assurer qu’elle sera assez ferme (on parle ici surtout d’une crème à base Américaine. Vous pouvez trouver ma recette ici). À la base, vous devrez choisir un dessin ou quelque chose à recopier.

Vous prendrez ensuite un papier-parchemin (papier de cuisson qui n’adhère pas) et vous le positionnerez sur le dessin en question. Normalement, cela fera un décalque, vous verrez donc le dessin à travers votre papier-parchemin. Je vous suggère fortement de couper la grosseur désirée puis de coller le papier sur votre dessin, question de ne pas bouger quand vous le ferez.

Quand tout est bien collé et en place, vous pourrez commencer, à l’aide de différentes poches à douilles et couleurs, commencer les traits de votre dessin. Je vous recommande toujours de commencer vers l’extérieur (les traits) puis d’ajouter la couleur du dedans une fois que tous les contours seront faits. Pour ce faire, vous avez deux possibilités;

  • La crème au beurre

  • La glace royale

Image en crème au beurre

Si vous faites votre décalque en crème au beurre, comme je vous l’ai mentionné, elle devra être un peu plus ferme, mais pas trop. Si elle est trop ferme, vous verrez tous les  » zigzags  » de la douille que vous aurez laissé de l’autre côté de votre dessin quand vous le retournerez. Si au contraire c’est trop liquide, cela donnera une image évasée, qui ne se tient pas. Le but, c’est de pouvoir congeler l’image une fois qu’elle sera terminée, la mettre à plat (côté glaçage sur le gâteau) puis, une fois apposée, retirer le papier-parchemin de l’image en crème. Si la crème au beurre à la bonne texture, vous devriez voir une image en crème parfaitement lisse, sans bulle et trous apparents.

Source: Pinterest

 

La création en glace royale

Si vous faites en glace royale au contraire, vous devrez normalement attendre qu’elle sèche pendant plusieurs jours. Souvent, ça donne de plus beaux résultats mais attention. C’est plus long, une fois que c’est sec, c’est plus craquant sous la dent et c’est un peu plus compliqué si on n’a pas l’habitude. Personnellement, je recommande d’utiliser la crème c’est beaucoup plus facile, moins long et ça donne, au goût, un meilleur résultat.

Les douilles à utiliser

Dans tous les cas, peu importe la base choisie pour faire votre dessin je vous recommande à tous les coups d’utiliser une douille unie, avec une petite pointe ronde. Pas nécessairement dans les plus petites pour le remplissage (tout dépendamment le niveau de détails) mais pas trop gros non plus. L’image ne doit pas être trop épaisse, donc plus la douille unie sera grosse, plus l’image sera épaisse.

Il sera important de réfléchir un peu (les traits très fins et peu hauts pour un remplissage très épais et grossier?) non je ne crois pas. L’image en question doit être la même hauteur de partout. Si les traits sont beaucoup plus petit et moins épais que le remplissage, ajoutez une couche de crème à l’aide de la douille de remplissage pour repasser partout sur le dessus de votre dessin. Cela lui donnera une deuxième couche de résistance plutôt que de casser instantanément.

Normalement, c’est ce que je fais. Traits + remplissage, puis ensuite j’ajoute une couche unie sur toute la superficie de mon image pour sceller le tout. Dit et expliqué comme cela semble un peu complexe et je vais tenter de vous faire une vidéo prochainement. Ce sera un peu plus facile de comprendre je crois. Imaginez-vous seulement que vous faite un dessin en crème, c’est tout ce que vous devez savoir dans l’immédiat. Vous devez juste vous mettre en tête que vous voulez garder cela stable le plus possible une fois que ce sera sur le gâteau ( et au moment de retirer le papier).

 

 

Conclusion

Donc pour faire simple, l’image réversible, c’est une image qu’on recrée sur un décalque visuel (imprimé bien souvent). On la crée à partir de crème au beurre ou de glace royale, à l’aide de différentes couleurs. On congèle ou laisse sécher puis on appose ensuite (en effet miroir) sur le gâteau. Une fois que c’est fait, on retire le papier-parchemin du dessus (qui était finalement le dessous) et on peut enfin admirer l’image sur notre gâteau! 😉

N’hésitez pas à m’indiquer dans les commentaires si vous avez apprécié mon article! ^^

Sabrina Potvin

Formatrice des Apprentis Décorateurs

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...