Ma pâte à sucre craque, quoi faire ?

Ma pâte à sucre craque, quoi faire ?

 

Que ce soit de la pâte à sucre commercial ou maison, vous pourriez avoir de la difficulté à la travailler. Si vous manquez d’informations ou tout simplement, si vous ne savez pas comment contrer les fissures vous pourriez vite abandonner l’idée de faire des gâteaux artisanaux. Voilà donc aujourd’hui, 8 astuces pour les éviter à tous les coups. Lisez bien cet article, ce sera un outil hyper puissant pour vous perfectionner au fil du temps!

Le repos après la préparation

#1- Le premier point concerne principalement la pâte à sucre maison. Lorsque vous l’avez faite, elle devra reposer un minimum de 12 à 24 heures. Quand on la fait, elle doit reposer tout simplement pour donner le côté élastique à notre pâte à sucre. Si on l’utilise tout de suite, elle sera au contraire un peu trop élastique et elle risque de d’affaisser plus facilement. Vous aurez en plus plusieurs petits  » mottons  » de sucre à glacer qui ne seront pas encore dissous par l’humidité. Veillez donc à la faire un peu d’avance, vous vous éviterez beaucoup de problème. Aussi, quand on travaille celle maison, on doit travailler avec le Crisco ou la Végétaline. C’est ce qui va donner de l’humidité ensuite à votre pâte à sucre et qui va aider à ce qu’elle ne craque pas.

 

Faire ma pâte à sucre

#2- Encore une fois, pour la pâte à sucre maison vous devez être capable de bien la faire. Si vous n’avez pas la bonne recette, les bonnes techniques de manipulation, ainsi que le bon temps de travail vous aurez de gros soucis par la suite. Il sera indispensable de faire plusieurs essais si vous n’avez pas entre les mains ma vidéo de la pâte à sucre maison.

Le micro-onde, ben voyon

#3- Avez-vous déjà essayé de travailler avec la chaleur du micro-onde? C’est quelque chose qui est souvent mal perçu, mais je vous dis, c’est quelque chose qui peut vous sauver la vie. Littéralement! Lorsqu’on travaille la pâte à sucre maison, on doit la travailler toujours avec le micro-onde selon ce qu’on doit façonner. Une couleur prendra tel type de chaleur et devra être malléable de telle façon. Pour un autre chose à faire, elle devra être un peu plus  » dur  » et moins chaude. Vous comprendrez donc que le micro-onde, c’est indispensable.

Pour ce qui est de la pâte à sucre commercial, si moindrement vous avez les mains froides, vous devrez pétrir plus longtemps. Certaines marques seront plus dures que d’autres, et elle va alors craquer si elle n’est pas assez réchauffée. C’est alors là que la magie opère. Si aussi votre pâte à sucre à plusieurs mois et qu’elle commence à être plus dure, vous pourrez aussi la chauffer un peu pour la récupérer ensuite. Finit le gaspillage!

 

La satuation

#4- La fameuse coloration, vous vous dites sans doute  » oui ok, mais qu’est-ce que ça change?  ». La coloration va faire un gros changement dans la texture de votre pâte à sucre. Ici, je parle en général que ce soit maison ou commerciale. Si vous ne savez pas comment contrer la saturation, vous aurez alors une pâte à sucre qui deviendra hyper friable. Il sera important de savoir quelle quantité ajouter, quelle marque utiliser selon telle marque de pâte à sucre que vous aurez etc. Vous devrez donc disposer de trucs infaillibles pour la colorer, si vous le faites vous-même. J’ai un article qui en parle plus en profondeur si vous voulez en savoir plus sur le sujet

Comment rouler

#5- Lorsque vous roulez votre pâte à sucre, il est important d’avoir un bon protecteur en dessous pour éviter qu’elle ne colle sur votre plan de travail. Plusieurs travaillent avec le sucre en poudre ou la fécule de maïs (maïzena). Pour ma part, je dois vous avouer quelque chose. Avant, c’est aussi ce que je faisais. J’ai vite réalisé que ce n’était même pas possible de travaille de cette façon. C’est pourquoi, j’ai vite découvert la magie du gras végétal. Ici, je parle du Crisco ou de la Végétaline. Travailler avec, c’est la vie, carrément. (Vous pouvez en savoir plus ici). Vous devez savoir que travailler avec différentes  » poudres  » va considérablement assécher votre pâte à sucre. Plus elle sera sèche, plus elle va craquer. C’est inévitable! Si au contraire, vous lui donnez un corps gras, c’est de cette façon qu’elle restera bien souple et qu’elle pourra bien s’étendre sur un gâteau. Bon truc, non? 😉

Le lissage

#6- Concernant le lissage, il doit être fait vraiment en douceur. Vous devez commencer par le haut, bien le travailler. Ensuite, on descend sur la mi hauteur et on termine par la base. Si les étapes sont faites n’importe comment, comme bon vous semble c’est certain que si votre pâte à sucre craque vous n’aurez pas à vous demander pourquoi. Allez-y tout en douceur, c’est vraiment important.

Conservation

#7- Une pâte à sucre ne devrait jamais être gardé au congélateur ou au frigo. Avant d’être travaillée, elle ne doit en aucun cas avoir pris l’humidité sans quoi elle perdra ses propriétés élastiques. Elle deviendra alors très collante et vous ne pourrez plus la travailler. Optez alors pour la conservation sur tablette, donc à température ambiante. La pâte à sucre peut se conserver jusqu’à 1 an pour les couleurs pâles. Plus les couleurs sont foncées et saturées, moins longtemps elle se conservera.

De l’amour!

#8- La pâte à sucre doit être travaillée assez longtemps avant d’être utilisée. Donnez-lui de l’amour tout simplement! Pétrissez là un bon moment, ramollissez là et assurez-vous qu’elle soit uniforme partout avant de l’abaisser! 😉

Voilà! C’était mes trucs sur la pâte à sucre qui craque! Maintenant, vous n’avez plus de raison pour la fissurer !

Pour l’inscription à la formation complète, c’est ici!

 

Sabrina Potvin

Formatrice des Apprentis Décorateurs

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...